Les media sociaux: une partie de votre stratégie organisationnelle?

Les media sociaux ont une utilité au-delà de la connexion sociale et du divertissement. Ils ouvrent de nouvelles possibilités pour des organisations dans le monde entier, et changent la manière dont celles-ci communiquent et dialoguent avec leurs clients et d’autres parties prenantes. Les media sociaux élargissent la portée de la communication des organisations, pour un coût réduit, et rendent leurs relations  plus proches et fréquentes.

Les media sociaux ouvrent de nouveaux horizons pour les Organisations de la Société Civile (OSC), et un grand nombre d’entre elles utilisent déjà cette opportunité dans le monde entier pour un coût réduit. Vous pensez peut-être que ce phénomène n’a lieu que dans le monde occidental; en réalité, l’Afrique suit le mouvement à une cadence rapide, car il y a beaucoup à gagner dans ce domaine.

Dans cet article, nous allons voir comment intégrer l’utilisation des réseaux sociaux dans la stratégie d’une organisation, et comment créer une bonne stratégie de réseaux sociaux afin d’atteindre vos objectifs dans le monde virtuel (et au final, dans le monde réel!)

Les media sociaux en Afrique

Mi-novembre 2015, 29% de la population Africaine était connectée à internet;  avec la pénétration rapide d’Internet mobile, ce chiffre augmente rapidement. Au même moment, l’Afrique comptait environ 125 millions d’utilisateurs de Facebook. Ce chiffre représente un peu moins de 10% des utilisateurs d’Internet dans le monde[1], et 17% de la population totale en Europe [2]. Ces données sont importantes pour le plus grand réseau social existant, et sont une bonne raison de prendre ces évolutions très au sérieux.

ONGs et médias sociaux en Afrique

Une enquête récente par Tech for Good[3] auprès de 210 ONGs en Afrique révèle les attentes élevées de ces organisations en ce qui concerne le rôle que les media sociaux peuvent jouer dans leur développement. Ainsi, 90% d’entre elles ont pris le temps de créer une page Facebook, 74% utilisent Twitter et 47% ont un compte YouTube. En ce qui concerne les pages Facebook, les petites ONGs ont une moyenne de 1,627 “j’aime", celles de taille moyenne en ont 5,790 et les grandes 21,073. Ceci signifie que potentiellement, les informations qu’elles postent reçoivent encore plus de vues. D’autres media sociaux comme LinkedIn et Instagram ont des taux de participation moins élevés, mais qui restent importants.

81% des ONGS interrogées dans cette enquête déclarent qu’elles pensent que  les media sociaux jouent un rôle important dans la recherche de fonds de leur organisation.

Ces chiffres devraient être assez convaincants pour que vous considériez l’utilisation de media sociaux pour soutenir la stratégie organisationnelle de votre ONG ou OSC.

Stratégie organisationnelle et stratégie de media sociaux

Les media sociaux peuvent jouer un rôle important dans la mise en œuvre de la stratégie de l’organisation; ils devraient donc être intégrés et alignés avec les objectifs stratégiques et la définition de son public cible. Leur point fort concerne l’aspect relationnel, en particulier la relation avec les bailleurs et leur fidélisation, capter l’attention du public – et la garder[4].

Les media sociaux fournissent dans un premier temps un soutien à la stratégie de communication d’une organisation. Ils doivent donc être considérés en relation avec les autres canaux de communication déjà en place, comme le site web, le blog, la lettre d’informations, entre autres outils. Ils doivent aussi être choisis en fonction du groupe cible. Les personnes que vous pouvez atteindre sur Facebook ne sont pas les mêmes que celles qui vous suivront sur Instagram ou LinkedIn.

Lorsque vous utilisez les media sociaux, la première étape est donc de déterminer votre objectif et votre cible. Créer une relation avec votre communauté demande une approche différente que celle nécessaire à la relation et à la rétention de bailleurs, ou même à la création d’un rôle de leader dans votre domaine. Sur la base de ces décisions, vous allez ensuite développer une stratégie de contenus; quel type de contenus voulez-vous communiquer, et celui-ci intéressera-t-il votre public cible? Un calendrier éditorial vous aidera à publier des contenus sélectionnés à la fréquence appropriée. Twitter demande une fréquence rapprochée et des publications quotidiennes, alors que des publications hebdomadaires ou bihebdomadaires sur Facebook ou LinkedIn sont suffisantes pour bâtir votre visibilité et la relation avec votre groupe cible.

Lorsque votre stratégie de media sociaux est en place, la vrai travail commence: la relation! Vous devrez impliquer activement les personnes qui vous suivent à travers des discussions, “aimer" leurs contributions, leur fournir des contenus et des réponses personnalisés. Si vous utilisez Twitter, vous devrez publier des tweets, mais aussi retweeter des contenus et des tweets des personnes qui vous suivent. Cette partie du travail est souvent sous-estimée. Rappelez-vous qu’être présent sur les plateformes de média sociaux n’est pas la même chose qu’être remarqué!

Le suivi et l’évaluation sont donc des composantes importantes de votre stratégie de réseaux sociaux. Vous devrez vérifier constamment si vous atteignez votre groupe cible, et si votre contenu est apprécié. Ecouter ce qui se passe sur vos comptes de réseaux sociaux doit devenir votre deuxième nature.

Est-ce que l’investissement en vaut la peine ?

Les ONGs et OSCs en Afrique doivent réaliser que les media sociaux sont ici pour durer, et que leur adoption sur le continent est rapide et généralisée. Vous pourrez atteindre plus de personnes et de façon plus ciblée que jamais auparavant. Les coûts sont relativement réduits pour l’organisation, mais ils doivent être attentivement planifiés et alignés avec la mission, vision et stratégie de l’organisation. La stagnation, c’est le déclin! Pour toutes ces raisons, ils est à votre avantage de profiter des possibilités offertes par ces nouveaux moyens de communication.

A propos de l'auteur

Victor van Reijswoud

Victor a rejoint l’équipe de Well Grounded à Yaoundé en tant que directeur régional en Janvier 2016. Il est originaire des Pays-Bas, et apporte son expertise dans l’utilisation de la technologie de l’information et des media sociaux pour le renforcement institutionnel.