Tracer la voie vers plus de succès chez AAFEBEN

La passion et l’engagement sont deux des nombreuses qualités qui caractérisent la plupart des organisations à base communautaire.

AAFEBEN (Appui à l’Auto Promotion de la Femme de Boumba et Ngoko), une organisation communautaire basée à Yokadouma, dans l’Est du Cameroun, est l’une de ces organisations. Ses membres et son équipe travaillent dur pour promouvoir de meilleures conditions de vie pour les personnes vivant dans les communautés forestières de la région. Depuis sa création en 2001, l’organisation est engagée dans des activités destinées à promouvoir l’accès à la santé et à l’éducation pour des enfants défavorisés, ainsi que dans la création d’activités génératrices de revenus pour les femmes et les hommes de ces communautés.

Leur action a eu un impact positif sur des milliers de vies dans les régions dans lesquelles l’organisation travaille, soit plus de 200.000 habitants des villages à l’intérieur ou à proximité de concessions forestières dans la dense forêt tropicale de l’Est du Cameroun.

En dépit de ceci, AAFEBEN n’a pas réussi à atteindre son plein potentiel durant ces années.

“C’est parce que nous n’avons pas de vision claire de ce que nous faisons”, suggère Miranda Akongongol, coordinatrice de l’organisation. “Nous intervenons à tous les niveaux et ne visons pas réellement des problèmes de notre société bien identifiés”, ajoute-t-elle.

Selon elle, ceci contribue à surcharger l’équipe, déjà surmenée, ce qui a un impact négatif sur leur capacité à se rapprocher de la population cible pour aborder des problèmes spécifiques.

Cependant, AAFEBEN s’apprête à changer les choses dans sa stratégie organisationnelle 2017 – 2021. L’organisation a démarré un processus de développement de ce document, que les membres et l’équipe considèrent indispensable pour guider l’organisation vers de nouveaux sommets.

Avec le soutien de l’Union Internationale pour la Conservation de la nature (IUCN), dix membres de l’équipe et de l’organisation ont convergé à Bertoua, capitale de la région orientale du Cameroun, entre le 27 et le 29 Avril.

L’objectif de la réunion était de réfléchir sur le travail accompli durant les 14 années précédentes, et de définir une nouvelle direction pour le succès et la croissance d’AAFEBEN. Cette réunion a permis aux membres et à l’équipe de développer un nouveau plan stratégique de cinq ans pour la période de 2017 à 2021. Ils espèrent que ce travail augmentera son impact en améliorant l’accès à l’éducation pour les enfants défavorisés, l’accès à des services de santé de qualité et la création d’activités génératrices de revenus pour un plus grand nombre de bénéficiaires.

La session était facilitée par un Praticien du Développement Organisationnel de Well Grounded. C’était une plateforme pour l’équipe d’AAFEBEN afin qu’elle développe sa vison, mission, objectif général et spécifique. Ces outils ont donné des buts clairs à l’organisation, dans la direction desquels elle travaillera jusqu’en 2021 pour améliorer la vie des populations.

“Maintenant je sais que tout le monde à AAFEBEN connaît les buts que nous essayons d’atteindre. J’ai toujours cru en AAFEBEN et je sais que les choses vont s’améliorer” a déclaré Miranda après l’atelier.

Tout comme les autres participants, Miranda est très satisfaite de ce qui a été accompli pendant ces trois jours par son équipe. Elle a particulièrement remercié IUCN d’avoir soutenu leur travail en finançant leurs projets et des initiatives de développement organisationnel comme celles-ci.

“De nombreux partenaires ne soutiennent pas le développement organisationnel d’organisations non gouvernementales. Merci à IUCN pour votre aide!”

A propos de l'auteur

Jimm Chick

Jimm a rejoint l’équipe de Well Grounded en 2016, en tant que Praticien du Développement Organisationnel. Jimm est Camerounais. Il a auparavant travaillé en Afrique de l’Ouest, apportant un soutien aux Organisations de la Société Civile afin qu’elles deviennent plus efficaces, efficientes et performantes dans leurs domaines d’intervention. Les compétences clés de Jimm concernent les media sociaux, la communication institutionnelle pour les Organisations de la Société Civile, et la paix et la réconciliation. Son point fort est le soutien aux organisations afin qu’elles développent des stratégies organisationnelles claires, concises et réalisables, une clarté dans leur vision et mandat et des stratégies pour améliorer leur communication interne et externe. Il a étudié la psychologie et la communication en premier cycle, et est titulaire d’un Master en études de Paix et Réconciliation.