L’action d’OKANI dans le Gbabandi et le développement des populations autochtones

OKANI est une organisation qui a pour vision «Une société solidaire où le respect des Droits, l’équité et l’épanouissement de tous les peuples autochtones des forêts du Cameroun sont assurés». La mission qui accompagne cette vision consiste à «Accompagner les Peuples Autochtones des forêts du Cameroun dans l’amélioration de leurs conditions de vie à travers la promotion et le respect de leurs Droits».
Depuis sa création il y a 11 ans, OKANI a mené plusieurs projets avec l’appui de partenaires techniques et financiers divers pour l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones des forêts du Cameroun, dans les domaines suivants.

  • Éducation

Valorisation de l’éducation en langue Baka à travers l’utilisation de la méthode ORA (Observer, Réfléchir, Agir), et collecte des données sur l’état et la progression de l’accès des enfants Baka à la scolarisation.

  • La cartographie/monitorage

La cartographie participative
OKANI a mené plusieurs activités de cartographie qui concernaient entre autres :

  • La cartographie des villages autochtones se trouvant à proximité des aires protégées, des concessions forestières et minières
  • La cartographie des sites culturels autochtones

Les cartes issues des différentes activités permettent de soutenir des actions de plaidoyer en vue de la protection des territoires des PA.
Le monitorage à base communautaire
Le monitorage est un système de collecte des données en vue de la surveillance du territoire et des enjeux qui y sont recensés. Cette technique de surveillance du territoire prend en compte le CLIP (Consentement libre, informé et préalable) et associe les communautés autochtones de base.
La promotion de l’agriculture et de la valorisation des PFNL
Plusieurs communautés ont reçu des appuis pour démarrer un projet d’agriculture afin d’avoir une autonomie alimentaire et de pouvoir se soustraire à la servitude chez les populations dominantes.

  • Le leadership

OKANI a mené plusieurs activités de renforcement des capacités des associations autochtones de base sur le leadership. Ceci en vue de voir naître une génération d’autochtones capable de prendre en main l’avenir et le destin de leurs communautés à travers un système de représentativité crédible et légitime.

  • Les droits fonciers

Dans le cadre des activités liées au droits foncier des PAF-Cam, OKANI a mené plusieurs actions de plaidoyer au niveau local et national pour la prise en compte des droits des populations autochtones riveraines dans la réserve forestière et faunique de Ngoyla Mintom.
Le Gbabandi : La plateforme des peuples autochtones des forêts du Cameroun 
L’objectif de cette plateforme est celui d’une meilleure représentativité des Peuples Autochtones des forêts du Cameroun sur la sphère locale, nationale et internationale pour mieux revendiquer leurs droits au travers d’actions de plaidoyer. Le 12 Septembre 2017, le Gbabandi a fait une déclaration sur le foncier.
La déclaration du Gbabandi sur le foncier
Cette déclaration portait sur six axes prioritaires en rapport avec le droits fonciers des PAF-Cam savoir :

  1. Le Droit à la terre,
  2. Le droit au CLIP et à la participation
  3. Le droit au partage des bénéfices
  4. Le droit à la valorisation des connaissances traditionnelles
  5. Le droit à l’autodétermination
  6. Les chefferies traditionnelles autochtones.

La déclaration du Gbabandi sur le foncier avait pour objectif de faire entendre la voix les communautés autochtones des forêts du Cameroun sur leur préoccupation par rapport à l’accès et à la pleine jouissance de leurs terres ancestrales.
L’appui de Well Grounded dans notre lutte pour les droits des Populations Autochtones
L’appui de Well Grounded est très important pour OKANI dans le mesure où il nous aide à bien enraciner l’organisation afin qu’elle devienne efficace, efficiente et performante dans ses domaines d’intervention. En effet, si en tant qu’organisation de développement nous ne sommes pas bien organisés du point de vue de notre stratégie, nous ne n’allons pas pouvoir être efficaces dans les actions que nous allons mener auprès des communautés.
Well Grounded travaille avec OKANI depuis bientôt un an dans la construction de sa stratégie d’intervention pour ses actions de développement. OKANI a désormais une vision et une mission qui ont permis de développer des axes stratégiques permettant de mieux aborder les problèmes qu’elle veut résoudre dans les communautés autochtones.
Notre collaboration avec Well Grounded nous permis de découvrir nous-mêmes nos domaines prioritaires et de trouver des moyens pour les mettre en œuvre. D’autre part nous avons trouvé notre spécificité en tant qu’organisation de défense des droits des PA. Cette spécificité nous ouvre des horizons plus larges du point de vue de la recherche des partenaires techniques et financiers.
La Collaboration que nous avons avec Well Grounded nous est très bénéfique. OKANI grandit et continue sa marche pour les droits des communautés autochtones des forêts du Cameroun en toute sérénité.

A propos de l'auteur

Armelle Elodie Nitcheu Bouopda

Armelle est chargée des programmes pour l’organisation OKANI depuis Octobre 2016. Avant d’occuper ce poste, elle a travaillé comme consultante pour plusieurs organisations de développement. Sa carrière professionnelle a toujours eu un rapport avec les Droits des populations autochtones du Cameroun en général et de ceux des forêts en particulier. Armelle a de bonnes connaissances juridiques sur les mécanismes internationaux en matière de droits de l’homme avec un focus spécifique sur les droits des populations autochtones. Elle travaille sur le terrain et côtoie régulièrement les communautés autochtones, ce qui lui donne une crédibilité certaine quand elle parle des droits de ces communautés pour avoir touché du doigt les difficultés quotidiennes de ce peuple. Elle a étudié la philosophie sociale au premier cycle et a obtenu un Master en droits de l’Homme et Action Humanitaire au second cycle. Elle prépare un projet de thèse de doctorat en droit de l’environnement option protection des peuples des forêts à l’ère des changements climatiques et du développement industriel de l’Afrique.